New Pedagogical Resource

We are delighted to announce the publication of “Communication for Better Health! Access and Quality of Care for Adults with Autism and Intellectual Disabilities. [translated from French]”
This free educational resource is available in French only. It was developed by our team of rehabilitation researchers including Dr. Josée Boulanger, Dr. Katerine Sauvé-Schenk, Alysson Rheault, and in close collaboration with an advisory committee composed of Francophones diagnosed with an intellectual disability, parents and students, as well as healthcare professionals.
Access the free resource
Our Objective
Communication is at the heart of all human relationships, including encounters between healthcare staff and patients. The aim of our module is therefore to introduce students to the communication skills and approaches needed to better serve people with intellectual and developmental disabilities.
Why We Developed This Module
A Statistics Canada survey (2017) estimates that 5.1% of the population has a developmental disability. This category includes individuals with diagnoses such as Down’s syndrome, autism, Asperger’s syndrome or a mental disorder due to a lack of oxygen at birth, etc. This diverse population with atypical cognitive abilities and communication styles faces numerous barriers when it comes to equitable access to health and social services. For Francophones labelled as having an intellectual or developmental disability, living in a linguistic minority represents an additional barrier.
It is therefore essential for future healthcare professionals to welcome and serve people diagnosed with an intellectual disability, autism or other developmental disabilities with respect.
Why It’s Important, According to Advisory Committee Members
“It’s important to be patient and take the time to answer my questions. I’m capable of making decisions, I just need support, I want the right to bring someone I trust” (Self-Advocate for People with Intellectual Disabilities).
“We need more information to improve access to health care and our therapeutic relationship with our clients with intellectual disabilities and other populations such as stroke victims, brain injury survivors, people with autism” (University of Ottawa Rehabilitation Science Student).
“Health professionals have to trust us, they have to listen to us, because we know our sons and daughters” (Mother of an autistic adult).
With the right support, adaptations to communication strategies and collaboration with loved ones, all individuals are able to express themselves and participate in decisions about various aspects of life, including healthcare.
Access the resource – click here

Je suis ravie d’annoncer la publication sur Pressbooks de « La communication pour une meilleure santé ! Accès et qualité des soins pour les adultes atteints d’autisme ou de déficience intellectuelle. »
Cette ressource éducative libre a été développée par notre équipe de chercheures en réadaptation incluant Dre Josée Boulanger, Dre Katerine Sauvé-Schenk, Alysson Rheault et en collaboration étroite avec un comité consultatif composé de francophones ayant reçu un diagnostic de déficience intellectuelle, de parents et d’étudiants, ainsi que de professionnels de la santé.
Pour accéder à la ressource gratuite : https://ecampusontario.pressbooks.pub/cmnsantedi/
Notre objectif
La communication est au cœur de toutes les relations humaines, y compris les rencontres entre le personnel de santé et les patients. L’objectif de notre module est donc d’initier les étudiants aux compétences et aux approches en communication nécessaires pour mieux servir les personnes atteintes de déficiences intellectuelles et développementales.
Pourquoi nous avons développé ce module
Une enquête de Statistique Canada (2017) estime que 5,1 % de la population présente une déficience du développement. Cette catégorie englobe des individus ayant reçu des diagnostics tels que le syndrome de Down, l’autisme, le syndrome d’Asperger ou un trouble mental dû à un manque d’oxygène à la naissance, etc. Cette population diversifiée aux capacités cognitives et aux styles de communication atypiques fait face à de nombreuses barrières en matière d’équité en ce qui concerne l’accès aux services de santé et aux services sociaux. Pour les francophones étiquetés comme ayant une déficience intellectuelle ou un handicap de développement, le fait de vivre dans une situation linguistique minoritaire représente un obstacle supplémentaire.
Ainsi, il est essentiel pour les futurs professionnels de la santé d’accueillir et de servir les personnes diagnostiquées avec une déficience intellectuelle, l’autisme ou d’autres handicaps du développement avec respect.
Pourquoi c’est important selon les membres du comité consultatif
“Il est important d’être patient et de prendre le temps de répondre à mes questions. Je suis capable de prendre des décisions, j’ai juste besoin de soutien, je veux avoir le droit d’amener quelqu’un en qui j’ai confiance” (Auto-défenseur des droits des personnes atteintes de déficience intellectuelle).
“Nous avons besoin de plus d’informations pour améliorer l’accès aux soins de santé et notre relation thérapeutique avec nos clients atteints de déficience intellectuelle et d’autres populations telles que les victimes d’accidents vasculaires cérébraux, les survivants de traumatismes crâniens, les personnes autistes” (Étudiant en sciences de la réadaptation de l’Université d’Ottawa).
“Les professionnels de la santé doivent nous faire confiance, ils doivent nous écouter, car nous connaissons nos fils et nos filles” (Mère d’un adulte autiste).
Avec un soutien adéquat, des adaptations des stratégies de communication et une collaboration avec les proches, tous les individus sont capables de s’exprimer et de participer aux décisions concernant divers aspects de la vie, y compris les soins de santé.
Pour accéder à la ressource gratuite : https://ecampusontario.pressbooks.pub/cmnsantedi/